César 2021 : le palmarès complet de cette nouvelle édition

Hier soir a eu lieu la cérémonie la 46e cérémonie à Paris. Cette nouvelle édition est la la première depuis les gros changements apportés à l’académie. Néanmoins, la pandémie ne rend pas aussi bien cette cérémonie qui malgré tout était bizarre.

L’année 2020 a été difficile pour le cinéma et peu de films ont été vus par les téléspectateurs. Ce qui implique peu de films potentiellement possible d’être nommés. Cependant, certains films ont pu briller comme “Adieu les Cons” d’Albert Dupontel avec 7 Césars dont celui du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur. Et quand il y a des gagnants, il y a des perdants. Le plus gros perdant selon moi, est “été 85” de François Ozon avec ses 12 nominations; il repart bredouille.

Cette année, beaucoup de discours autour de la pandémie ou de la culture, mais je ne jugerai pas cette édition. Elle n’est pas vraiment comme d’habitude, et il est difficile de composer un divertissement avec cette période pandémique. Entre année tronquée pour plein de films, et déception pour certains, mais grande victoire pour d’autres. On espère l’année prochaine, la compétition reprendra son cours normal.

Découvrez le palmarès complet de cette édition.

Meilleur film
Adieu les cons d’Albert Dupontel

Meilleur réalisateur
Albert Dupontel – Adieu les cons

Meilleure actrice
Laure Calamy – Antoinette dans les Cévennes

Meilleur acteur
Sami Bouajila – Un fils

Meilleur acteur dans un second rôle
Nicolas Marié – Adieu les cons

Meilleure actrice dans un second rôle
Émilie Dequenne – Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait

Meilleur espoir féminin
Fathia Youssouf – Mignonnes

Meilleur espoir masculin
Jean-Pascal Zadi – Tout simplement noir

Meilleur premier film
Deux de Filippo Meneghetti

César des lycéens
Adieu les cons d’Albert Dupontel

Meilleur documentaire
Adolescentes de Sébastien Lifshitz

Meilleur film étranger
Drunk de Thomas Vinterberg

Meilleur scénario original
Adieu les cons – Albert Dupontel

Meilleure adaptation
La Fille au bracelet – Stéphane Demoustier

Meilleurs costumes
La Bonne épouse – Madeline Fontaine

Meilleurs décors
Adieu les cons – Carlos Conti

Meilleur court métrage d’animation
L’Heure de l’ours d’Agnès Patron

Meilleure musique originale
La Nuit venue – Rone

Meilleur court métrage
Qu’importe si les bêtes meurent de Sofia Alaoui

Meilleure photographie
Adieu les cons – Alexis Kavyrchine

Meilleur montage
Adolescentes – Tina Baz

Meilleur son
Adolescentes – Yolande Decarsin, Jeanne Delplancq, Fanny Martin & Olivier Goinard

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.