Le Roi Cerf – émouvant et touchant

Réalisé par : Masashi Ando, Masayuki Miyaji
Sortie : 4 mai 2022
Durée : 1h54
Synopsis : Van était autrefois un valeureux guerrier du clan des Rameaux solitaires. Défait par l’empire de Zol, il est depuis leur prisonnier et vit en esclave dans une mine de sel. Une nuit, la mine est attaquée par une meute de loups enragés, porteurs d’une mystérieuse peste. Seuls rescapés du massacre, Van et une fillette, Yuna, parviennent à s’enfuir. L’Empire de Zol ne tardant pas à découvrir leurs existences, Il mandate Hohsalle, un prodige de la médecine pour les traquer afin de trouver un remède. Mais Hohsalle et Van, tous deux liés par le fléau qui sévit, vont découvrir une vérité bien plus terrible.

Cette anime est une adaptation du roman éponyme de Nahoko Uehashi (prix du Japan Booksellers), « The Deer King » (Shika no Ou). Réalisé par Masashi Ando, il a travaillé sur « le Voyage de Chihiro » et « Princesse Mononoke ». Néanmoins c’est la première réalisation où il travaille avec des vétérans du métier. Le Roi Cerf s’inscrit dans une sous-catégorie de la fantasy qu’on appelle la low fantasy. Dans ce sous-genre, le monde décrit y est généralement très proche du nôtre et la magie et les créatures fantastiques existent en marge du monde des hommes. La fantasy se décline sous de multiples formes : la high fantasy (Le Seigneur des Anneaux), la dark fantasy (The Witcher), la sword & sorcery (Conan le Barbare), ou même la comic fantasy (Les Annales du Disque-Monde). Sortie en février dernier au Japon, il arrive cette fois en France, mais est-ce que ce film d’animation adapté est bien ? Voici mon avis.

Mon Avis
Verdict
Article précédentJurassic World Le Monde d’après – bande-annonce #2 [VOST-VF]
Article suivantLouis Leterrier remplace Justin Lin pour ‘Fast X’
LE ROI CERF de Masashi Ando est très sympa car on ne trouve pas cette patte graphique des films d’animations actuels. On rentre très vite dans le sujet avec une scène de combat entre l’empire Zol et une horde de loup, pour faire très vite connaissance avec Van, et Yuna. Une scène avec peu de dialogue et touchante. Le principal de l’histoire est sur le fléau qui s’abat sur le royaume de Zol. Durant toute l’aventure, Van considéré comme un guerrier sans coeur par l’empire zol, on découvrira cette volonté de vouloir le bien pour Yuna malgré Hohsalle enquêtant sur le fléau et voyant la connexion avec celui ci. Pendant toute l’histoire; on apprend sur les différents liens de chaque personnage mais également, il ne faut pas forcément écouter les dires et se faire sa propre opinion. Dans le monde aujourd’hui, on est souvent a donner beaucoup de crédibilité à du ouï-dire qui n'est pas forcément vrai. Le Roi cerf est similaire à princesse Mononoke mais moins violent car la trame principale est liée à la nature et l’équilibre. Très fantasy, des paysages très jolis, on a l’impression d’être dans les films d’animations des années 90s. Si on a aimé Princesse Mononoke, vous allez aimer en quelque sorte « Le Roi Cerf ». Emouvant, et très touchant, cette adaptation est sublime même si la fin m’a un peu déçu. Heureusement, après le générique, il y a une scène qui complète ce récit. Au final, avec des musiques magnifiques et un côté vintage, Le Roi cerf est très sympa a suivre, beaucoup d’émotions et ce retour dans le passé, avec ses graphismes, nous rends nostalgique. le-roi-cerf-emouvant-et-touchant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.