Never Rarely Sometimes Always, une histoire de la vie simple mais captivante

0
86

Réalisateur : Eliza Hittman
Sortie :  19 août 2020
Durée :  1h35
Synopsis : Deux adolescentes, Autumn et sa cousine Skylar, résident au sein d’une zone rurale de Pennsylvanie. Autumn doit faire face à une grossesse non désirée. Ne bénéficiant d’aucun soutien de la part de sa famille et de la communauté locale, les deux jeunes femmes se lancent dans un périple semé d’embûches jusqu’à New York.

Never Rarely Sometime Always a eu pour inspiration l’histoire de Savita Halappanavar, une dentiste de 28 ans vivant en Irlande et enceinte de son premier enfant, qui a commencé à faire une fausse couche et a été admise à l’hôpital, à Galway. Suite à des complications, son cas s’est aggravé mais on lui a refusé l’avortement d’urgence qu’elle demandait. Elle a développé une septicémie et est morte le 28 octobre 2012, une semaine après son admission à l’hôpital. Marquée par cette histoire tragique et la lecture de Ireland’s Hidden Diaspora : the “abortion trail” and the making of an Irish-English underground, d’Ann Rossiter, sur le réseau clandestin permettant aux Irlandaises de se faire avorter en Angleterre. La réalisatrice a eu pour première intention de réaliser son long-métrage en Irlande, mais elle a du abandonné son idée de tourner car elle s’est dit qu’il était trop ambitieux de tourner là bas et d’avoir le financement nécessaire. Elle décide alors, de modifier son scénario et le tourner aux États-Unis.
Là-bas le droit à l’avortement, est sans cesse menacé bien qu’il y est une loi datant de 1973, lui permettant de le faire durant le première trimestre. Malheureusement, la Cour suprême, a permis à certains États de restreindre l’accès des femmes à cette procédure, et à instaurer des nouvelles procédures. Ces nombreux changements demandent par moment aux femmes à parcourir de plus longues distances pour avoir recours à l’avortement, à l’instar de l’héroïne de son film incarnée par Sidney Flanigan.
Si ce projet a mis du temps a venir sur le grand écran, Eliza Hittman réussit-elle a faire un bon film ? Voici mon avis.

Never Rarely Sometimes Always a été vu via une copie numérique prêtée par Universal Pictures France.

REVIEW OVERVIEW
Verdict
Previous articleLebron James dévoile sa tenue dans ‘Space Jam 2’
Next articleMort sur le Nil – bande-annonce [VOST-VF]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.