Space Jam : nouvelle ère – Il surpasse l’original

Réalisateur : Malcom D Lee
Sortie : 21 juillet 2021
Sortie US : 16 juillet 2021
Durée : 1h56
Synopsis : Bienvenue au Jam ! Champion de la NBA et icône planétaire, LeBron James s’engage dans une aventure rocambolesque aux côtés de Bugs Bunny dans SPACE JAM – NOUVELLE ÈRE. LeBron et son jeune fils Dom sont retenus prisonniers dans un espace numérique par une intelligence artificielle malveillante. Le joueur de basket doit ramener son petit garçon sain et sauf chez lui, en faisant triompher Bugs, Lola Bunny et leurs camarades Looney Tunes face aux champions numérisés de l’intelligence artificielle : une équipe de stars de la NBA et de la WNBA gonflés à bloc comme on ne les a jamais vus !

Space Jam premier du nom, avec Michael Jordan, avait rapporté 250 millions de dollars au box office avec ses 80 millions de dollars de budget. Cette suite a un budget quasi similaire avec 100 millions dollars. Il aura fallu attendre 2015 pour l’annonce du suite, malgré une tentative en 2000 avec Jackie Chan de créer une suite centré sur l’espionnage et le nom de « Spy Jam ». Cette fois, Jordan n’est plus de la partie et fait place au grand Lebron James pour ce nouvel opus sous la direction de Malcom D Lee. Et comme le premier, il n’est pas le seul basketteur professionnel sur le projet. Avec un nouveau réalisateur, un nouveau match de basket et plus de 20 ans après le premier opus, Space Jam 2 est-il une réussite ? Voici mon avis.

Mon Avis
Verdict
Article précédentLe prochain film Star Trek dévoile son réalisateur !
Article suivantHenry Cavill dans ‘Rosie Project’
Ah space jam premier du nom j’avais aimé durant mon enfance. Aujourd’hui, Space Jam a sa suite avec Lebron James, et j’étais mitigé à l’annonce. A ma grand surprise, j’ai été conquis. Bien que l’histoire reste similaire avec un méchant incarné par Don Cheadle et un défi sur un terrain de basket. D’un côté des Toons et de l’autre, des monstres supérieurs avec des capacités extraordinaires. La différence est cette dimension familiale donné dans le film, notamment vis à vis des parents. Tourné vers un contexte numérique, il montre que ce n’est pas forcément néfaste et on peut réussir malgré tout. Mais également qu’il ne faut pas pousser les enfants a aller dans une voie qu’ils n’aiment mais essayer de les aider a réussir dans leur périple. Au delà, de cette vision, Malcolm D. Lee a fait comme scoobidoo et s’est amusé avec les licences de Warner, avec ce méchant numérique. Très fun, et très décalé avec beaucoup d’humour, le côté toon très atténué dans le premier est beaucoup plus soutenu dans ce nouvel opus, c’est un régal et on en prend plein la vue sur grand écran. Visuellement très réussi, et les toons en 3D sont de mise mais il y a une raison à cette modification. AI G Rhythm, le méchant de l’histoire, aime les mise à jour, et montre avec celles-ci, on n’a pas besoin d’être bon en tout pour réussir et être aimé. Rythmé par une musique entrainante, avec une histoire entre père et fils, Space Jam 2 a tout pour plaire cet été pour la famille. Au final, Space Jam 2 surpasse l’original en tout point, et s’inscrit comme l’un des films de l’été à voir si on cherche un film pour la famille. Je ne peux que vous conseillez de le voir. space-jam-nouvelle-ere-il-surpasse-loriginal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.