Blue et compagnie – Un peu de fun et beaucoup d’émotion !

0
399

Réalisé par : John Krasinski
Sortie : 8 mai 2024
Sortie US : 17 mai 2024
Durée : 1h44
Synopsis : Bea, une jeune fille, découvre un jour qu’elle peut voir les amis imaginaires de tout le monde. Commence alors une aventure magique pour reconnecter chaque enfant à son ami imaginaire oublié.

Après « Sans un bruit », John Krasinski change de registre pour une domaine plus gai. Nommé IF pour Imaginary Friend, mais pour la France il a été renommé « Blue et Compagnie ». Pour son tout nouveau long métrage, Ryan Reynolds s’est joint au projet avec la jeune Cailey Fleming dans le rôle de l’enfant. Avec son thème de l’imaginaire, Krasinski a décrit son film comme un Pixar d’action réelle. Cependant, pour donner vie à ses amis imaginaires, il a su s’entourer de stars comme Steve Carell, Emily Blunt, Matt Damon et bien d’autres voix. Quant à la France, nous ne sommes pas en reste. José Garcia, Mylène Farmer, ou encore Marina Fois ont été appeler pour prêter leurs voix à nos chers amis imaginaires. Si ce registre est tout nouveau pour Krasinski, est-ce que son nouveau film est réussi ? Voici mon avis.

NOS NOTES ...
Verdict
Article précédentComme un lundi – une boucle temporelle divertissante et amusante
Article suivantLe prochain Riddick se précise avec une date de production
blue-et-compagnie-un-peu-de-fun-et-beaucoup-demotionL’imaginaire n’a pas de limite notamment chez un enfant. Blue et compagnie met dès le début en avant la créativité et l’imagination d’un enfant à son plus jeune âge avec Béa avant d’arriver au moment présent où elle est adolescente. Très vite on voit un changement avec ses réactions plus adulte jusqu’à sa rencontre avec Blue, et Cal incarné par Ryan Reynolds. Des personnages imaginaires parmi tant d’autres comme Blossom. Vous allez découvrir des amis imaginaires autant drôles qu’atypiques. Sauf qu’à force que l’histoire avance vous comprendrez le passé de la plupart de ces amis imaginaires ainsi que la raison de leur existence. Si on nous montre qu’en grandissant on oublie notre imagination, ce film m’a fait pensé un peu au Parc des Merveilles, sorti il y a quelques temps déjà. L’imaginaire est un moteur extraordinaire. Krasinski l’a très bien compris mais si le fun est tout de même en retrait contrairement à ce qu’on peut penser, l’émotion est complètement au omniprésente dans son long-métrage. Ce que traverse Béa parlera à certaines personnes. L’actrice Cailey Fleming nous fait ressentir ses émotions avec justesse. Elle a réussi à me faire sortir la larme à la fin. Enfin si cette sublime aventure nous envoie dans l’imaginaire, Reynolds et Blue sont touchants tout en nous donnant une certaine légèreté avec quelques répliques drôles. Vous pourrez vous demandez si c’est vraiment fait pour les enfants et pas plutôt les adultes dans la manière il a été fait. Au final, Krasinski nous donne beaucoup d’émotions sur un thème sans limite avec Fleming, une jeune actrice avec beaucoup de talents et un Reynolds toujours charismatique. Quant à Blue il est trop chou. Si vous aimez les belles histoires avec une possibilité de vous faire vivre une belle histoire émotionnelle, c’est pour vous. Et si pour moi ce film s’adresse aux adultes par ce surplus émotionnel , les enfants trouveront leur compte avec Blue et ses amis. En somme, un bon film familial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.