Bumblebee, le renouveau de la saga Transformers

0

Réalisateur : Travis Knight
Sortie : 26 décembre 2018
Sortie US : 21 décembre 2018
Durée : 1h54
Synopsis: 1987. Alors qu’il est en fuite, l’Autobot Bumblebee trouve refuge dans la décharge d’une petite ville balnéaire de Californie. Il est découvert, brisé et couvert de blessures de guerre, par Charlie, une ado qui approche de ses 18 ans et cherche sa place dans le monde. Et quand elle le met en marche, elle se rend vite compte qu’il ne s’agit pas d’une voiture jaune ordinaire.

La saga transformers s’est essoufflé avec The Last Knight, qui n’a pas marché au box office. Néanmoins, si la franchise principale est à l’arrêt temporairement, un spin-off sur Bumblebee voit le jour. Cette annonce a rendu sceptique plus d’un, mais le réalisateur Travis Knight a plutôt donner bon espoir à ce volet dérivé. On le connait avec Kubo ou d’autres films d’animations, mais il signe son premier vrai long-métrage non-animé. Pour cette première, il fait confiance à Hailee Steinfeld pour être l’héroïne, et être la meilleure amie de Bumblebee. Par ailleurs, Hasbro, propriétaire de la marque Transformers, a porté plainte contre Warner Bros. et DC Comics, les accusant de violation de propriété intellectuelle au sujet du nom Bumblebee. Le nom est le même que celui d’une Super Hero Girls. Cependant, ce long-métrage obtient un budget inférieur au tout premier Transformers avec 128 millions de dollars contre 150. Enfin, la voix VO de notre petit Bumblebee est interprété par Dylan O’Brien, star de Teen Wolf ou de la saga Labyrinthe.
Si le budget est moindre, et que c’est un volet dérivé de la saga, est-il un pari réussi par Hasbro et Paramount ? Voici mon avis.

VOST

VF

NOS NOTES ...
Verdict
Article précédentBad Boys 3 trouve son méchant avec Jacob Scipio, et engage Paola Nuñez
Article suivantMysterio serait un gentil dans Spiderman Far From Home
bumblebee-le-renouveau-de-la-saga-transformersJe suis un gros fan des Transformers par ses transformations très jouissifs à l'écran mais malheureusement quand j'allais voir un un film de la saga, c'était plus pour les effets spéciaux que l'histoire. Très sceptique par ce spin-off centré sur Bumblebee, il s'avère que c'est une vraie surprise de cette année 2018, et j'ai beaucoup aimé. Avec un début qui commence sur la planète cybertron, on y découvre une version différente et de meilleure qualité comparé à ce qu'on a vu dans les anciens films, notamment sur l'animation des transformers. N'attendez pas à voir Megatron G1, il a été coupé au montage pour diverses raisons et par décision du réalisateur Travis Knight. Si la scène sur Cybertron est très courte, on découvre par la suite l'agent Burns, incarné par John Cena, et du comment il a une telle haine contre les extraterrestres. Cena a un peu d'humour et il est une brute mais il n'est pas si débile qu'on peut à chaque fois nous montrer dans les personnes du secteur 7. Ce secteur 7 est également visible à un moment; et vous verrez que c'est le même endroit qu'on a pu voir. dans le tout premier Transformers Toutefois, le personnage phare de ce volet dérivé est Charlie incarnée par Hailee Steinfeld qu'on a pu déjà voir dans la saga Pitch Perfect. Une longue introduction est faite sur elle. On peut y voir une fille rebelle aimant la mécanique, et travaillant pour réparer la voiture de son père décédé avec une difficulté de communication avec sa famille. Cette phase sera le vrai début de l'histoire jusqu'à ce qu'elle découvre Bumblebee (NLDR: son nom Bumblebee est donné par Charlie, je vous laisse découvrir son nom d'origine et pourquoi elle lui donne ce nom). À partir de là, enrevoir la surenchère d'effets spéciaux on nous donne une histoire très fun avec de l'émotion et un bumblebee trop chou mais également un background plus centré sur Charlie. Un équilibre surprenant par rapport aux autres transformers, même si malheureusement il faut toujours qu'on ait un peu de romance un peu lourde mais drôle avec le voisin de Charlie. Concernant les méchants, c'est toujours des decepticons avec Dropkick et Shatter. Ils ont des personnalités intéressantes et moins surfaites que les autres decepticons qu'on a pu voir jusqu'à présent. J'ai beaucoup aimé Shatter avec son côté manipulateur. Enfin si Bumblebee fait rire par ses actions et que ce duo avec Steinfeld marche vraiment bien, on ne peut pas passer à côté de ces musiques des années 80 qui donne un sacré charme même si on sait que l'action se passe à cette époque. Au final, Travis Knight redore le blason de la saga Transformers avec ce spin off rafraîchissant et divertissant , mais donne aussi un bon espoir sur le prochain volet de la saga qui pourrait nous surprendre. Tellement conquis, j'irai surement le revoir à sa sortie si j'en ai l'occasion, et pour cette fin d'année, il fait partie des films à voir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.