Disney + : des classiques Disney retirés des profils des enfants

0
96

Depuis la nouvelle plateforme STAR, Disney continue a ajouté du contenu mais également a adapté son contenu avec le contrôle parental. Si vous avez des enfants, et vous avez configuré pour que votre enfant voit un certain contenu; il se pourrait certains films Disney ne lui soit plus accessible.

Des films tels que Peter Pan, Dumbo, Aristochats, etc…ont disparu des profils des enfants. Les raisons ont été données par le site d’histoire de la société pour certains films emblématiques.

Aristochats – Le chat est décrit comme une caricature raciste des peuples d’Asie de l’Est avec des traits stéréotypés exagérés tels que des yeux bridés et des dents de cheval. Il chante dans un anglais mal accentué exprimé par un acteur blanc et joue du piano avec des baguettes. Cette représentation renforce le stéréotype de «l’étranger perpétuel», tandis que le film présente également des paroles qui se moquent de la langue et de la culture chinoises telles que «Shanghai, Hong Kong, Egg Foo Young. Biscuit de fortune toujours faux. ”

Dumbo – Les corbeaux et le numéro musical rendent hommage aux spectacles de ménestrel racistes, où des artistes blancs aux visages noircis et aux vêtements en lambeaux imitaient et ridiculisaient les Africains réduits en esclavage dans les plantations du Sud. Le chef du groupe à Dumbo est Jim Crow, qui partage le nom des lois qui ont imposé la ségrégation raciale dans le sud des États-Unis. Dans «The Song of the Roustabouts», des travailleurs noirs sans visage peinent sur des paroles offensantes comme «Quand nous sommes payés, nous jetons tout notre argent.»

Peter Pan – Le film dépeint les autochtones d’une manière stéréotypée qui ne reflète ni la diversité des peuples autochtones ni leurs traditions culturelles authentiques. Il les montre parler dans une langue inintelligible et les appelle à plusieurs reprises des «peaux rouges», un terme offensant. Peter et les garçons perdus se livrent à la danse, portant des coiffes et d’autres tropes exagérés, une forme de moquerie et d’appropriation de la culture et de l’imagerie des peuples autochtones.

Swiss Family Robinson – Les pirates qui s’opposent à la famille Robinson sont dépeints comme une menace étrangère stéréotypée. Beaucoup apparaissent avec un «visage jaune» ou un «visage brun» et sont costumés de manière exagérée et inexacte avec des coiffures nœud, des files d’attente, des robes et des maquillages et des bijoux faciaux exagérés, renforçant leur barbarie et leur «altérité». Ils parlent dans une langue indéchiffrable, présentant une représentation singulière et raciste des peuples d’Asie et du Moyen-Orient.

Une nouvelle qui peut être mal vu par certains et d’autres non. Néanmoins, il faudra faire avec, et malheureusement je ne possède pas la liste exacte des contenus retirés de ce type de profil.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.