Les Trois Mousquetaires : Milady – plus dense et dans la lignée du premier

0
614

Réalisé par : Martin Bourboulon
Sortie : 13 décembre 2023
Durée : 1h55
Synopsis : Du Louvre au Palais de Buckingham, des bas-fonds de Paris au siège de La Rochelle… dans un Royaume divisé par les guerres de religion et menacé d’invasion par l’Angleterre, une poignée d’hommes et de femmes vont croiser leurs épées et lier leur destin à celui de la France.

Suite de « Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan », Martin Bourboulon revient avec ce nouveau chapitre nommé Milady. Après avoir réalisé 3 377 130 entrées dans l’hexagone, ce nouveau volet continue cette relecture de l’œuvre d’Alexandre Dumas écrite par Alexandre De La Patellière et Matthieu Delaporte. Bourboulon a voulu avec le premier volet en faire un grand film d’aventure à la française, ce qu’il a réussi. Ce nouveau chapitre centré sur le personnage de Eva Green, Milady, a nécessité à l’actrice un entrainement d’au moins deux mois pour les scènes de combat à l’épée et au poignard. Si le célèbre roman d’Alexandre Dumas a été relu a plusieurs reprises, et bientôt Le Comte de Monte-Cristo aura également sa relecture par le même duo de scénariste; est-ce que cette suite est aussi réussite que la précédente partie ? Voici mon avis.

NOS NOTES ...
Verdict
Article précédentle film annulé Coyote vs Acme finalement sauvé ?
Article suivantSean Gunn rejoint le DC Universe !
les-trois-mousquetaires-milady-plus-dense-et-dans-la-lignee-du-premierCette suite des trois mousquetaires, si vous vous souvenez plus du premier, un récapitulatif est fait en début de ce second volet. Pour ensuite reprendre où on s’est arrêté dans le premier film. Cette fois, c’est Milady au centre de l’attention et on le voit totalement. Eva Green est toujours somptueuse dans rôle de Milady, elle apporte ce côté tout autant gentille et méchante à la fois. Elle joue sur les deux tableaux. On apprend plus sur sa vie, et notre cher Athos est aussi centre dans ce volet. Il a autant ce lien avec Milady qu’un autre événement que vous verrez dans le film qui avait évoqué dans le précédent. Vincent Cassel montre cependant dans son rôle une certaine perdition dans son personnage . Mais au delà de ce focus sur Milady, ce second volet est plus dense en histoire. Si on suit toujours la quête de d’artagnan pour retrouver Constance, Aramis et Portos ne sont pas en reste même si ils sont un peu plus en retrait. Si certains rôles sont moins important, Louis Garrel en roi est toujours un délice avec ses répliques chocs et sa prestation qu’il exécute magnifiquement. L’histoire d’Alexandre Dumas a des modifications mais garde l’essentiel de son contenu. Martin Bourbelon a essayé de s’approprier à sa manière cette œuvre qu’il réussit assez bien. Son budget est à la hauteur de ce qu’on voit à l’écran contrairement à d’autres films. On a des scènes assez spectaculaires pour un film français et bien maîtrisé contrairement a l’action qui est privilégiée par trop de mouvements de caméras avec des zooms limite à en avoir mal à la tête. C’est l’un de ses gros défauts. Autant le chapitre d’Artagnan en avait un peu mais ici, cette pratique est plus fréquente. C’est bien dommage et on a du mal à prendre plaisir sur ces scènes. Il est difficile de comparer le premier chapitre car ce chapitre Milady est beaucoup plus dense mais on reste captivé. Néanmoins, il reste pour moi légèrement en dessous. Au final, cette partie 2 Milady est dans la même veine que la partie 1 avec quelques défauts dans son déroulé. Surtout la fin qui peut frustrer car elle est assez brutale dans sa finalité. Si vous avez aimé la première partie , vous devriez aimer cette nouvelle partie sans trop de difficulté. Un pour tous ! tous pour un !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.