Pacific Rim Uprising, de l’action et du fun !

Réalisateur : Steven S. Deknight
Sortie : 21 mars 2018
Sortie US : 23 mars 2018
Durée : 1h51
Synopsis :Le conflit planétaire qui oppose les Kaiju, créatures extraterrestres, aux Jaegers, robots géants pilotés par des humains, n’était que la première vague d’une attaque massive contre l’Humanité dans PACIFIC RIM UPRISING. Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l’Humanité des monstrueux Kaiju. Jake a depuis abandonné son entraînement et s’est retrouvé pris dans l’engrenage du milieu criminel. Mais lorsqu’une menace, encore plus irrésistible que la précédente, se répand dans les villes et met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa sœur, Mako Mori qui guide une courageuse génération de pilotes ayant grandi dans l’ombre de la guerre. Alors qu’ils sont en quête de justice pour leurs camarades tombés au combat, leur unique espoir est de s’allier dans un soulèvement général contre la menace des Kaiju. Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote Lambert et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans, les héros du Corps de Défense du Pan Pacific devenant la seule famille qui lui reste. S’alliant pour devenir la plus grande force de défense que la Terre n’ait jamais connue, ils vont paver un chemin vers une extraordinaire nouvelle aventure.

Pacific Rim sortie en 2013, a désormais sa suite qui non seulement n’est pas réalisé par Guillermo Del Toro mais a changé de distributeur en allant chez Universal. Sous le nom de Pacific Rim Uprising, ce nouveau volet est réalisé par Steven S. Deknight signant son premier long métrage mais plus connu dans sa réalisation d’épisode pour des séries TV. Si Del Toro n’est pas aux commandes, il a tout de même supervisé sa réalisation en prodiguant ses conseils mais aussi en validant la suite. Ce sequel, n’a pas enregistré le retour de Charlie Hunnam mais peut compter sur John Boyega en remplacement. Si le premier volet a été très bien acceuilli en chine ce n’était pas forcément le cas par le reste du monde, est ce que cette suite est à la hauteur ? Voici mon avis.

Featurette

Mon Avis
Verdict
Article précédentZazie Beetz et Dakota Johnson dans un thriller Annapurna
Article suivantChris Evans quitte Marvel après Avengers 4
Les Jaegers sont de retours mais cette fois sous la réalisation de Steven S. DeKnight. Suite directe au long métrage de Guillermo Del Toro sortie en 2013, il se passe 10 ans depuis les derniers évènements. Cette fois, DeKnight part sur une base différente de ce qu’était le premier opus en alliant légèreté, beaucoup d’humour ; et des décors plus colorés. D’ailleurs il pense à tout, il fait au tout début un récapitulatif des évènements, tout en incluant l’histoire du héros qu’on va suivre, Jake Pentacost incarné par John Boyega. Des personnages du précédent sont présents comme le duo de scientifiques, ou Mako qui fera l’amorce à l’histoire de Jake Pentacost, héros rebelle avec de multiples soucis d’ordre criminel. Pacific Rim Uprising, est un « transformers like » avec des effets spéciaux amoindri, mais vu le budget alloué inférieur au précédent et le taux de destruction, ça peut se comprendre. Si la survie est toujours là, elle est moins présente; le monde est préparé par l’invasion avec un centre d’entrainement et énormément de technologie comparé au premier, pour de futurs invasions. Le réalisateur ne s’attarde pas sur certains points qu’aurait surement fait Del Toro, mais son histoire est bien pensé, et va révéler les conséquences de la dérive avec un Kaiju tout en amenant son scénario en concordance total avec le précédent. John Boyega très charismatique et fun, porte très bien ce rôle accompagné de la jeune Caillee Spaeny dans le rôle d’Amara, un mélange entre Mako, sur le background et Izabella ( Transformers The Last Knight) sur le côté mécano. Ce duo marche très bien; tout comme celui de Scott Eastwood et Boyega qui grâce à ce dernier lui permet d’être appréciable , car on ne peut pas dire que son rôle est très attirant. Uprising acquiert sa propre identité et n’est pas un pâle copie du travail de Del Toro sur Pacific Rim. On regrettera surtout la non présence de Ron Perlman ou un méchant plus crédible. Deknight montre qu’il s’est éclaté a faire son premier long métrage et nous offre un divertissement équilibré tant par l’action que par l’histoire avec un humour facile qui peut en faire désenchanter la plupart. Un troisième opus est probable, la fin offre cette possibilité d’en faire un, même si cette fois l’histoire aurait du mal a se surpasser. Enfin, j’ai adoré ces nouveaux robots notamment Scrapper dont son pilotage se fait seul.pacific-rim-uprising-de-laction-et-du-fun

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.