Pupille, l’adoption sous un nouveau jour avec beaucoup d’émotions

0

Réalisateur : Jeanne Herry
Sortie : 5 décembre 2018
Durée : 1h40
Synopsis: Théo est remis à l’adoption par sa mère biologique le jour de sa naissance. C’est un accouchement sous X. La mère à deux mois pour revenir sur sa décision…ou pas. Les services de l’aide sociale à l’enfance et le service adoption se mettent en mouvement. Les uns doivent s’occuper du bébé, le porter (au sens plein du terme) dans ce temps suspendu, cette phase d’incertitude. Les autres doivent trouver celle qui deviendra sa mère adoptante. Elle s’appelle Alice et cela fait dix ans qu’elle se bat pour avoir un enfant. PUPILLE est l’histoire de la rencontre entre Alice, 41 ans, et Théo, trois mois.

Jeanne Herry a choisi un titre à double sens en référence à Pupille de l’état et pupille du regard pour son second long métrage. Elle s’attaque ici au cas de l’adoption qu’elle trouve trop peu évoqué au cinéma, et le réalise avec son actrice fétiche, Sandrine Kiberlain, avec qui elle a tourné son premier long métrage. Toutefois, elle s’entoure également de noms très connus du cinéma français comme Elodie Bouchez, Gilles Lellouche, ou Miou-Miou. Mais comme tout film qui comporte des enfants, ici des bébés, les acteurs ont dû alterner entre un bébé en plastique et un vrai bébé pour éviter des scènes traumatisantes. Après « Elle l’adore« , « Pupille » traite un sujet délicat mais sera-t-il bien accueilli, est-il bien ? Voici mon avis.

NOS NOTES ...
Verdict
Article précédentWarner Bros et DC développent un film sur Zatanna
Article suivantLa bande-annonce Avengers 4, et Captain Marvel en approche
pupille-ladoption-sous-un-nouveau-jour-avec-beaucoup-demotionsPupille a mon grand étonnement j'ai bien aimé, et j'avais quelques craintes comme le sujet abordé qui m'aurait fait plus penser à un reportage, mais ce n'est pas le cas. Si au tout début on nous esquisse la partie qu'on connait tous, l'annonce que l'adoption est acceptée. On se retrouve plongé au tout début, pour nous montrer qu'une adoption est un parcours du combattant, et elle n'est pas prise à légère. Tout comme la personne qui abandonne son enfant, on apprend des points qu'on peut ignorer, et peut faire réfléchir ces femmes qui se sont toujours poser des questions. Au-delà des réponses que ce long-métrage peut apporter, Gilles Lellouche et Elodie Bouchez nous font ressentir beaucoup d'émotions durant toute cette histoire, et notamment la fin qui très touchante et émouvante. Chaque adoption est unique, et pupille le montre très bien. Au final, il y a très peu à en dire sur Pupille car il faut le voir pour comprendre et ressentir l'amour que la réalisatrice Jeanne Herry a portée au sujet qu'elle traite avec tous les aspects qu'on ne connait pas, et montrant chaque étape. Toutefois, attention il y a tellement de mignonneries qu'on pourrait se sentir l'envie d'avoir des enfants à la fin de la séance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.