La finale , une comédie drôle et touchante!

Réalisateur : Robin Sykes
Sortie : 21 mars 2018
Durée : 1h25
Synopsis Allociné©: Toute la famille Verdi est aux petits soins pour s’occuper de Roland, le grand-père, qui perd un peu la boule ces derniers temps. Tous sauf JB, l’ado de la famille, qui n’a qu’un seul but : monter à Paris pour disputer sa finale de basket. Mais ses parents, bloqués ce week-end-là, lui demandent d’y renoncer pour surveiller son grand-père. JB décide alors de l’embarquer avec lui… Pendant ce voyage, rien ne se passera comme prévu…

Premier long métrage de Robin Sykes, avec un sujet inattendu, la maladie d’alzheimer. Il a remporté le prix du Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez 2018 ainsi que le prix d’interprétation masculine pour Thierry Lhermitte. Cette comédie a eu énormément de bon retours mais est ce que c’est mérité ? Voici mon avis.

Mon Avis
Verdict
Article précédentBatman ne serait pas tourné pas avant 2019
Article suivantIndiana Jones 5 commence en 2019
Premier film de Robin Sykes sur le ton de la comédie avec « La Finale ». Je n’en avais pas entendu trop parlé, mais il a fallu que je tombe sur l’affiche et un article élogieux. Par moment, on peut se demander si ce qu’on lit est réel, et bien là c’est le cas. Skyke avec un scénario en collaboration de Antoine Raimbault, nous emmène dans une relation transgénérationnelle avec un sujet peu traité par le cinéma, la maladie d’alzheimer. Thierry Lhermite atteint par cette maladie d’un côté, et Rayane Bensetti , jeune basketteur avec une finale à jouer, vont devoir se supporter pour un road trip de folie. Avec beaucoup de charme et des running gags sur la maladie d’Ahlzeimer, on en rit sans trop de soucis car on sait que c’est un film. A la fin de la séance, on est touché par ceux qui endurent ce genre d’épreuve, car ce long métrage nous prends conscience qu’une personne atteinte, ici Lhermitte, n’est pas facilement gérable pour les deux parties et peut se révéler un casse-tête. Lhermitte, offre ici une magnifique interprétation touchante et drôle, accompagné d’un Bensetti en jeune très convaincant et spontané dans sa façon de jouer, mais prenant à la légère la maladie de son grand père. Tout au long de cette aventure humaine, ils vont apprendre à se connaitre, avec des révélations pour le petit fils qu’il ne connaissait pas de son grand père, et finir par tisser des liens impensables. Si ce long métrage peut en être drôle, il montre aussi les abus que des personnes mal intentionnées sont capable de faire, mais également les situations inconfortables qu’on peut faire face, comme le fait de ne pas être reconnu. J’ai beaucoup aimé ce film même si il y a une incohérence du côté monétaire. J’ai rigolé, j’ai pris du plaisir, les deux acteurs sont géniaux, une comédie osée avec une alchimie d’un duo qui marche magnifiquement bien. Si j’ai beaucoup parlé des deux principaux acteurs, il ne faut pas oublier Emilie Caen offrant une bouleversante interprétation en mère et fille perdue, pouvant toucher ceux ayant enduré cette épreuve. Sykes, signe ici sa première comédie qui va marquer 2018 par son sujet mais aussi par l’interprétation de ses acteurs, avec cette aventure transgénérationnelle hors du commun mais touchante. Je vous conseille vivement d’aller le voir.la-finale-une-comedie-drole-et-touchante

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.