Si l’accord est quasiment fait, il reste encore un élément majeur pour qu’il soit valide : la validation et l’autorisation par l’Union Européenne.

Le 14 septembre dernier, Disney a demandé l’autorisation de l’UE concernant l’accord entre les deux firmes. Les régulateurs de l’Union Européenne peuvent invalider sans le vouloir cet accord historique. Et si ils avaient des inquiétudes sur ce deal, ils ont la possibilité d’effectuer une enquête de quatre mois.

Toutefois, une réponse de la part des régulateurs est attendue avant le 19 octobre prochain sur la suite des évènements comme l’a annoncé lundi la Commission européenne via Reuters.

Cette décision marquera la dernière étape majeure vers la conclusion du contrat avec le ministère de la Justice des États-Unis en juin, autorisant Disney à obtenir l’autorisation de racheter les actifs de la Fox.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser votre commentaire
Veuillez mettre votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.