The French Dispatch – une oeuvre poétique d’Anderson sans forcer

Réalisé par : Wes Anderson
Sortie : 27 octobre 2021
Sortie US : 22 octobre 2021
Durée : 1h48
Synopsis : The French Dispatch met en scène un recueil d’histoires tirées du dernier numéro d’un magazine américain publié dans une ville française fictive du 20e siècle.

Wes Anderson est de retour avec « The French Dispatch », et se retrouve également par la même occasion avec celui-ci sur la croisette pour le présenter; 8 ans après. Cette fois-ci, il tourne en France, et fait toujours appel a des acteurs/actrices avec qui a l’habitude de tourner. On retrouve un casting 4 étoiles avec Owen Wilson, Adrien Brody, Frances McDormand, Jason Schwartzman, Edward Norton, Bill Murray (9ème participation), Léa Seydoux et Mathieu Amalric. »The French Dispatch » est son dixième film, et bien qu’on aurait pu croire il allait reconstruire un décor français, il a décidé de tourner son long-métrage à Angoulême, en Charente. Différent de ce qu’il a l’habitude de faire, il s’est inspiré autant de l’histoire de France que de personnes ayant déjà existé. Mais est-ce-que « The French Dispatch » est aussi réussi que ses oeuvres précédentes ? Voici mon avis.

Mon Avis
Verdict
Article précédentIko Uwais devient un méchant dans ‘Expendables 4’
Article suivantRyan Gosling jouera dans l’univers des monstres d’Universal « Wolfman »
« The French Dispatch » de Wes Anderson m’a pas forcément emballé, comparé à d’autres de ses films. Pour son nouveau film, il a décidé de raconter 3 histoires journalistique. L’une est à caractère artistique, une autre a caractère politique, et une dernière à caractère policier. Je ne vais pas vous cacher la première histoire ne m’a pas énormément emballé, et je l’ai trouvé ennuyeuse. Malgré tout, chaque histoire sont très bien jouées par ce casting de haut vol, et sont racontées de façon poétique. On peut notamment le voir avec la dernière histoire où une partie de l’histoire est raconté sous forme de dessin animé. Un côté graphique original qui sublime. Toujours magnifique dans son côté visuel, Wes Anderson reste malheureusement toujours ancré dans une routine de style et n’essaye pas vraiment a l’améliorer ou surprendre. Par moment l’image est en noir et blanc et par moment couleur, une façon de faire dont je n’ai pas forcément accroché. Anderson raconte toujours aussi bien et a toujours son ce côté a romancer propre à lui, mais j’ai été déçu et ne m’a pas transporté comme Grand Budapest Hotel ou un autre film venant de lui. Cependant, il y a de l’humour très bien placé, pour détendre, et mon histoire préférée reste la seconde avec Timothée Chalamet en premier plan. Au final, « The French Dispatch » est un film dédié à la presse mais n’arrive pas a transporter comme il se doit avec ce nouveau film comparé à d’’autres de ses oeuvres, et pourrait ne pas plaire à tout le monde. Néanmoins, cela reste un plutôt bon film en soi. the-french-dispatch-une-oeuvre-poetique-danderson-sans-forcer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.